Obsepub

Compte Rendu de l’Observatoire de l’e-pub S1 2015 PART TWO : Où est l’importance de la data 1/2?

Tous les ans au mois de juillet, l’Observatoire de l’e-pub remet son rapport du premier semestre de l’année en cours réalisé par PWC (qui se charge notamment des audits des Masters de l’Auto). L’occasion pour Success Fee de vous proposer un rapide tour d’horizon des médias et canaux en vogue sur le premier semestre et sur les tendances à venir. Et surtout l’importance de la gestion de vos bases de données pour maximiser le retour sur investissement de l’utilisation de ces technologies.

Continuité de la croissance de 2014 pour le display porté par la programmatique, display, la vidéo, le mobile et les réseaux sociaux

Les médias d’affiliation ou aux comparateurs de prix payent aujourd’hui le prix de leur manque d’investissement dans la recherche des innovations technologiques et innovations d’usage. Ces modèles basés sur une rémunération au last clic (où l’on estime que celui qui a enregistré le dernier clic avant conversion est responsable de cette conversion) sont totalement has been !

Pour une raison simple : l’exploitation de la data est venue contre dire le postulat selon lequel la conversion était opérée au dernier clic ! Il y a près de 9 chances sur 10 pour que votre client ait déjà été conquis avant ce dernier clic, potentiellement par un dispositif offline autant que par un dispositif online. Il n’existe aucune règle général, aucune martingale permettant de connaître avec certitude qui convertira votre client.

Mais il existe une certitude sur le fait que c’est une stratégie 360° et Customer Centric qui permettra de maximiser ce taux de conversion et de ne consacrer votre budget qu’au développement de votre CA plutôt qu’à celui de metrics sans corrélation avec votre gestion. Et seule la data vous permettra de guider et d’évaluer ces choix sur les différents canaux à votre disposition :

Sur le premier semestre 2015, les chiffres de PwC Analysis montrent une croissance maintenue du search qui entretient son dynamiste en suivant, en anticipant ou bien souvent en influençant l’évolution des comportements des internautes :

  • L’accroissement du search sur les terminaux mobiles (36% des recherches se font désormais sur mobile, + 15 points en un an !!!)
  • Développement des stratégies mobiles first chez les annonceurs : le téléphone n’est plus le second écran mais il devient le premier.
  • Développement des formats d’activation rapide de contacts offline, comme les boutons d’appels ou les boutons de demande de rappel immédiat qui permettent d’entrer directement en contact avec l’annonceur sans passer par son site web : le temps où planquer le numéro de téléphone du service client est révolu !!!
  • Développement des interfaçages de données entre Pages Jaunes et les moteurs de recherche pour rendre les offres search accessibles aux annonceurs B2B locaux

Par ce biais, le Search vous permet d’une manière réactive de vous positionner vis à vis de votre prospect une fois que celui-ci a initié la démarche de recherche de son vendeur ou des informations liées à son achat. La data ne vous permettra pas de l’identifier à l’avance. Mais elle vous permettra de mesurer le ROI et ROE de chacune de vos campagnes et, par ce biais, d’optimiser votre budget marketing.

Il en est de même pour l’e-mailing qui semble donner des signes de renouveau avec l’émergence de l’e-mail retargetting. Ce mail remplace ou complète la bannière affichant l’hôtel visualisé lors d’une précédente navigation et ce pendant les 2 semaines qui suivront. Vous l’avez très certainement vécu vous même : encore une fois, la data doit être au cœur de votre démarche. Vous avez besoin de distinguer l’acheteur ou le prospect en phase de conversion du reste des internautes et seule une connaissance de vos clients vous permettra de le faire.

Ce point peut vous sembler n’enfoncer qu’une porte entrouverte, mais êtes-vous capable de citer les clients de votre base de données qui ont tapé, depuis ce matin, vidange ou pneumatique ou VN ou bien VO sur votre site ou un site tiers ?

La montée en puissance des créations dynamiques (DCO), qui permettent de personnaliser un e-mailing en fonctions de critères de segmentation va prendre toute leur dimension dans l’e-mailing en 2015. A conditions que l’e-mailing soit vu comme un message commun à personnaliser pour chaque destinataire et envoyé au bon moment pour chacun de ces contacts. L’e-mailing massif et impersonnel est mort ! La data vous permet d’adresser un message unique à un prospect unique pour une conversion à la fois mais une conversion réussie !

 

Retrouvez l’étude complète ici:#Obsepub

 

email

About Jonathan Habersztrau

Fondateur du Site ControleTechniqueGratuit.com dédié à la collecte d'informations qualifiées sur l'automobile et les automobilistes à destination des professionnels des métiers de l'automobile. Expert en Marketing Digital et Vendor Relationship Management. Membre de la Fondation Internet Nouvelle Génération

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *