Lavage Auto

Les Autres Acteurs de l’Automobile : le Lavage

Le dénombrement des unités statistiques des stations de lavage est difficile pour plusieurs raisons :

  • Les organisations représentatives des professionnels du lavage automobile ne disposent pas d’un dénombrement des entreprises ou des salariés de ce secteur.
  • Les entreprises effectuant du lavage automobile sont enregistrées sous des codes NAF variés : « Entretien automobile » (code NAF 4520A) ou encore « Station-service » (code NAF 4730Z).
  • Pour les professionnels de la branche « laveurs haute pression » du CNPA, l’unité statistique essentielle est celle du centre de lavage et non l’entreprise. Ils estiment qu’il y aurait 4500 centres haute pression et 2000 portiques simples. Ces unités emploieraient environ 2000 salariés dont la moitié de gérants. Par contre, toutes les autres techniques de lavage ne sont pas comptabilisées dans ces estimations dont les stations de lavage utilisant les tunnels et le lavage à la main/vapeur. Ces derniers procédés semblent se développer.

Il est cependant à noter qu’avec l’apparition de nouveaux acteurs sur le marché et de nouvelles méthodes de nettoyage depuis 2008, le secteur du lavage automobile s’est fortement développé ces dernières années. Ce déploiement s’est appuyé sur la création de marque et leur développement en franchise.

Il existe 2 catégories d’acteurs du lavage automobile :

  • Les spécialistes du lavage pour qui il s’agit de leur activité principale. Ces derniers se subdivisent eux-mêmes en plusieurs catégories en fonction de la technologie utilisée :
  • Les professionnels dont l’activité est le lavage « haute pression » dont le leader et précurseur de ce système de lavage, est la marque Eléphant bleu du groupe Hypromat (500 stations), mais aussi Hydrostar, Immojet, Crocojet… Dans ces centres de lavage, le particulier se déplace sur site et réalise lui-même le lavage de sa voiture. Ces centres se développent en proposant des services complémentaires (boutiques, multiplication des modes de paiement, mise à disposition d’aspirateurs ou de bornes de gonflage de pneumatiques…).
    • Plus de la moitié des automobilistes qui lavent chez un professionnel utilise la Haute Pression (52%). Reconnue pour sa grande qualité de lavage, la Haute Pression permet d’insister sur les endroits les plus sales avec un minimum de consommation d’eau. Fréquence de lavage : 6,8 lavages/an Panier moyen : environ 4,5 € Durée moyenne d’1 lavage : 7 min

Professionnels du lavage haute pression

  • Les professionnels dont l’activité est le lavage « vapeur » ou le lavage sans eau. Dans le premier cas le lavage est assuré par la vapeur qui nécessite très peu d’eau et de produits lavants, dans le second cas le lavage se réalise par la pulvérisation d’un produit lavant sur la carrosserie qui est nettoyée par le biais d’un tissu microfibre adapté, et qui nécessite très peu d’eau et permet l’usage de produits écologiques et biodégradables… Les enseignes telles que Cosméti’car, Ecolave, Sineo, Ecowash mobile, Roul’Net… sont spécialisées dans le nettoyage écologique sans eau et fonctionnent à partir d’unités mobiles qui se déplacent auprès de la clientèle ou de centres de lavage. Le lavage est réalisé par une personne de la société et non par l’automobiliste. L’offre de services s’étend puisque ces professionnels peuvent également proposer le nettoyage intérieur des véhicules, la rénovation des optiques de phares, la rénovation des plastiques, ainsi que le polissage et le lustrage des carrosseries. Ces enseignes développent leur activité sur un concept écologique (technique par vapeur, faible consommation d’eau, produits biodégradables…) et s’adressent à une clientèle de particuliers et d’entreprises : flottes d’entreprises, loueurs, comité d’entreprise, mais aussi activité de sous-traitance pour les professionnels de l’automobile.
    • Lavage vapeur : Processus basé sur la projection de vapeur sèche à 170°C, à une pression de 8 bars, le lavage vapeur s’effectue sur le site du client avec une machine transportable. Ses avantages résident dans son absence de rejets et la possibilité de traiter l’extérieur comme l’intérieur du véhicule Fréquence de lavage : 4 lavages/an Panier moyen:20à40€ Durée moyenne : 20 à 30 mn selon la taille et l’état de saleté du véhicule
  • Lavage manuel sans eau : Pulvérisation d’un produit sur le véhicule puis capture des impuretés avec une lingette microfibre. Bonne qualité de lavage, mais impossibilité de laver les passages de roues où loge pourtant une grande quantité de salissures et de résidus routiers. Coût de la prestation 10 fois plus élevé que les autres systèmes de lavage. Fréquence de lavage : 4,5 lavages/an Paniermoyen : 45à75€ Durée moyenne : 1 à 2 heures

Acteurs du lavage sans eau

  • Les professionnels qui proposent du lavage « service rapide », concept sans rendez-vous, venu des Etats-Unis, en service rapide, avec des offres diverses en forfaits de lavage intérieur et extérieur (ex : American CarWash, FlashWash (Groupe Bertin)). L’infrastructure « Tunnel » est ici privilégiée.
  • Les acteurs pour qui le lavage est une activité périphérique :

Professionnels du lavage rapide

  • Les stations-service ou les professionnels de l’automobile. Ces professionnels proposent le lavage automobile le plus souvent en portique. Ces équipements permettent au garagiste ou au gérant de la station service d’offrir un service complémentaire à sa clientèle qui lui permet d’accroître sa rentabilité.
  • Les grandes surfaces, qui le propose également en service complémentaire souvent d’une station-service déjà implantée au sein du parking de l’établissement. Le portique est l’infrastructure utilisée dans ce type de centres. Des aspirateurs peuvent également être mis à disposition.

Ces acteurs-ci utilisent majoritairement des technologies de Lavage automatique.

Avec 39% d’adeptes en France, ce système s’adresse aux partisans de la délégation de la prestation. Avec les nouvelles générations de portique, la qualité de lavage s’améliore grâce aux nouvelles brosses en mousse et s’avère même très efficace avec les modèles haut de gamme qui intègrent le prélavage HP. Fréquence de lavage : 5,5 lavages/an Panier moyen : 6,4 € Durée moyenne sans option : 3,5 min

Ces acteurs se partagent une part de marché établie comme suit :

Répartition du marché par lieu de lavage

Le marché du lavage est un marché très actif où des entreprises naissent tous les ans et ou d’autres se font absorber par les concurrents (ou disparaissent). En 8 ans, la répartition entre lavage à domicile et chez un professionnel s’est inversée. En 2000, 54% des automobilistes lavaient à domicile ; en 2008, ils sont 54% à se rendre chez un professionnel pour le lavage de leur véhicule dont les technologies choisies figurent comme suit :

Répartition par système de lavage professionnel

Malgré une diminution de la fréquence de lavage en France par rapport aux autres pays européens, le marché demeure soutenu par la demande des consommateurs. Selon les sources de Marc David, journaliste de la presse professionnelle automobile, en moyenne, chez un professionnel, la fréquence de lavage est de 6,2 lavages par an contre 13 Outre- Rhin. Pour les fidèles du lavage automobile, la fréquence s’élève à 11 fois par an.

Qu’il s’agisse de Haute Pression, de lavage automatique ou du lavage à la main, chaque type de lavage correspond à un profil de consommateurs bien spécifique. Les différents systèmes ne sont pas concurrents mais se complètent pour répondre à des demandes bien distinctes.

L’expérience d’Eléphant Bleu illustre parfaitement bien le phénomène. En associant le lavage automatique au système de la Haute Pression, l’enseigne s’est adressée aux irréductibles utilisateurs de portiques à brosses qui ne se convertiront pas au lavage Haute Pression (en 2008, 39% des automobilistes qui lavent leur véhicule chez un professionnel utilisent les portiques à rouleaux). Depuis 2008, date à laquelle Eléphant Bleu a introduit le lavage automatique, les deux systèmes de lavage n’ont pas entrainé de phénomène de cannibalisation.

La diversification de l’offre, la technologie et les préoccupations environnementales sont les principaux moteurs de l’évolution du marché du lavage automobile parmi lesquelles ont dénote :

  • Baisse du lavage à domicile : près de 10% ces 10 dernières années. Depuis quelques années, l’automobiliste prend conscience de la nécessité d’économiser l’eau, en particulier les années de canicule (la consommation d’eau d’un lavage à domicile, pouvant atteindre 300 litres, est de 2 à 10 fois supérieure à celle d’un système professionnel).
  • Stabilité de la Haute Pression : même si la tendance est à la stabilité, voire à une légère baisse, la Haute Pression demeure le système de lavage préféré des Français. 52% des automobilistes lavant chez un professionnel privilégient ce système pour sa qualité et sa précision.
  • Hausse du lavage automatique : avec une offre optionnelle plus attractive, une meilleure qualité́ de lavage et le respect de la carrosserie avec l’introduction des brosses en mousse, l’utilisation des portiques a tendance à augmenter ces dernières années. L’offre des centres de lavage évolue vers un mix produit et l’élargissement des prestations optionnelles qui, malgré́ la crise, augmentent le panier moyen, donc le chiffre d’affaires de l’exploitant.
  • Emergence des systèmes de niche : le lavage manuel, sans eau ou à la vapeur, est un nouveau segment de marché en phase d’évolution. Mais, au regard du prix et de la durée de la prestation, ce système de lavage restera un marché de niche, principalement orienté vers une clientèle de professionnels ou en réponse à une demande ponctuelle des particuliers. Les attentes spécifiques de la clientèle cible sont particulièrement propices au développement des prestations mobiles.

 

email

About Jonathan Habersztrau

Fondateur du Site ControleTechniqueGratuit.com dédié à la collecte d'informations qualifiées sur l'automobile et les automobilistes à destination des professionnels des métiers de l'automobile. Expert en Marketing Digital et Vendor Relationship Management. Membre de la Fondation Internet Nouvelle Génération

2 comments on “Les Autres Acteurs de l’Automobile : le Lavage

  1. Même si la qualité du service est irréprochable, le lavage auto sans eau peut faire peur, au vu du tarif. Celui-ci est pourtant justifié d’une part, par le temps passé par le professionnel sur la voiture, et d’autre part par les tarifs incroyables pratiqués par les distributeurs des nettoyants.

    Amis professionnels, ne vous faites plus avoir, comparez.
    Chez BIOXEA :
    – Nettoyant carrosserie : 4.98 € / L TTC
    – Nettoyant tissus et moquettes : 3.82 € / L TTC
    – Nettoyant plastiques : 4.68 € / L TTC
    – …

    PS : Merci à l’auteur de cet article d’avoir fait le tour des différentes techniques.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *