Distribution de Carburants en France

Les Autres Acteurs de l’Automobile : Les Stations Services et Pétroliers

Les stations services sont un passage obligé de la vie d’un automobiliste. Or si le carburant a toujours été considéré comme une denrée onéreuse, cette tendance s’est accélérée dans les dernières années avec des fluctuations toujours plus nombreuses en fonction de l’évolution de la géopolitique des pays de l’OPEP, de l’émergence des pétroles de schistes, du cours du baril de Brent ou des fluctuations  du taux de change Euro dollars :

Coût des carburants à la pompe

Et bien qu’il soit de notoriété publique que les taxes et impositions diverses représentent la majeure partie du coût du carburant payé par les automobilistes, peu d’entre eux sont néanmoins conscients de la faiblesse des marges liées au raffinage et à la distribution de ce carburant :

Décomposition du prix des carburants

Or aussi faible soit notamment la marge liée à l’activité de distribution, celle-ci doit pourtant couvrir des coûts aussi variables et importants que :

  • Les coûts logistiques : stockage en dépôts et transports depuis les raffineries ainsi que vers les stations services
  • Les coûts de distribution liés à l’exploitation des stations services
  • Les coûts liés aux réglementations notamment applicables aux carburants distribués
  • La marge commerciale (nette) des opérateurs destinée à leur permettre minimalement de réinvestir dans leur fond de commerce.

De plus, les pétroliers et leurs réseaux de distrbution étant régulièrement accusés d’abus de leur position, phénomène renforcé par la muvaise perception des bénéfices records du groupe Total en tête du CAC40, cette marge liée à la distribution fait l’objet d’une surveillance renforcée par la DGCCRF :

Evolution des marges sur le carburant

Et la DGCCRF de noter, au regard de ces fluctuations et de ces augmentations : « L’analyse des facteurs d’évolution de la marge brute permet d’exclure un gonflement anormal des marges concernant le gazole (80% des ventes)». « En toute hypothèse, l’existence d’une marge nette de l’ordre de 1 c€/l (plutôt autour de 0,5 c€/l dans les GMS) tend à indiquer qu’il n’existerait pas de gonflement des profits au stade de la distribution de carburants. »

Car en effet, les coûts de ces exploitants augmentent également plus rapidement que l’inflation moyenne en France :

Facteurs d'évolution des marges brutes

De plus, l’intensité́ concurrentielle apparaît forte sur le marché. Les Grandes et Moyennes Surfaces (GMS) affichent désormais une forte pénétration : en volume distribué, 12% en 1980 contre 62% en 2013. Les marges étant tirées vers le bas par ces acteurs low cost, le secteur a connu en effet de nombreuses fermetures de stations­ service, notamment chez les indépendants : 41 500 en 1980 contre moins de 12 000 en 2011. Et les fermetures se poursuivent sur un rythme de 250 stations­ service par an ;

Certaines majors pétrolières (BP et Shell) se sont retirées de la distribution (et du raffinage). Celles qui restent, convertissent une partie de leur réseau au format « discount » : Esso Express pour ExxonMobile, Total Access, Elf, Elan pour le groupe Total.

Et ce alors qu’il existe certaines zones géographiques où la concurrence semble très imparfaite, ce qui se traduit dans les prix :

  • La Corse, Paris et certaines zones rurales connaissent des prix en moyenne plus élevés. Même si les coûts de transport y sont certainement plus élevés qu’ailleurs, ces zones présentent des niveaux de concurrence plus faibles ;
  • Sur autoroute, les carburants sont nettement plus chers, même si une part de l’explication de cette situation tient aussi à l’existence de surcoûts spécifiques : redevances dues aux concessionnaires (1 à 3 centimes par litre) et obligation de maintenir 2 personnes 24h/24h. Le retrait des GMS de ce marché tend à indiquer qu’il ne serait pas exceptionnellement rentable.

D’autant plus que l’ensemble des acteurs du marché doivent désormais prendre en compte un phénomène nouveau : l’attrition du marché. Celui des carburants routiers a baissé de 0.5% en volume en 2013 de retour au niveau de la fin des années 90, conséquence de la forte baisse du trafic de transport routier de marchandises depuis 2008 :

Attrition du marché des carburant

Mais la seule évolution à la baisse du transport routier ne peut être mise en avant puisque même la consommation d’essence s’était réduite de -3% en 2013 :

Attrition du marché des carburant

Et 2 conséquences graves sont à noter à la lumière des données :

  • Le nombre d’entreprises sur le secteur continue de diminuer
  • Cette diminution de la concurrence ne permet pas de maintenir les volumes dans les stations restant en place :

Evolution du volume des points de distribution de carburants

Cette guerre des volumes se joue pour un produit dont le litre se vend au millième d’euro près. D’autant plus qu’à l’origine, les GMS se sont servies du carburant comme produit d’appel pour faire venir les clients dans leur enseigne. Aujourd’hui, avec 61% de parts de marché, elles règnent sur le marché. Les volumes réalisés sont tels que le carburant ne peut plus être géré comme un produit d’appel ; il est aujourd’hui un produit incontournable dont les ventes impactent les résultats des GMS :

Répartition marché GMS / Réseau traditionnel dans les carburants

Pour les plus petits acteurs faisant face, la rentabilité́ insuffisante devient un problème majeur : les stations dont le débit est inférieur à 3000m3/an sont celles ayant enregistré le plus de fermetures en 2013 :

Nombre de Stations Service par Tranche de débits moyens

Ce maintien du maillage et de la rentabilité de l’ensemble de leurs point de vente constitue ainsi l’un des principaux sujets d’intérêt des acteurs en place sur le marché :

Enseignes de la distribution de carburants en France

 

 

email

About Jonathan Habersztrau

Fondateur du Site ControleTechniqueGratuit.com dédié à la collecte d'informations qualifiées sur l'automobile et les automobilistes à destination des professionnels des métiers de l'automobile. Expert en Marketing Digital et Vendor Relationship Management. Membre de la Fondation Internet Nouvelle Génération

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *