Les assureurs en France

Les Produits d’Assurance Traditionnels en France

Pour assurer son véhicule, le consommateur dispose de plusieurs possibilités :

  • Assurance auto au tiers
  • Assurance auto tous risques
  • Assurance auto au kilomètre

Chaque propriétaire de véhicule terrestre à moteur est dans l’obligation légale de souscrire une assurance. L’assurance au tiers ou assurance responsabilité civile est l’assurance auto minimum. Elle protège contre les dommages que le véhicule de l’assuré pourrait occasionner à une tierce personne. En revanche, cette police d’assurance ne couvre pas les dommages que le conducteur pourrait lui-même subir.

Il s’agit d’une couverture extrêmement limitée, proposée donc à un prix inférieur que d’autres formules d’assurance auto. Le consommateur peut alors compléter cette assurance minimale avec plusieurs garanties comme la garantie vol, incendie, ou bris de glace afin d’étendre sa protection.

A l’inverse, une formule d’assurance auto tous risques est optimale et permet de s’assurer contre un grand nombre d’aléas. C’est le contrat d’assurance auto le plus complet. Peu importe le responsable, l’assurance tous risques couvre tout.

A noter que ces garanties ne sont pas systématiquement incluses dans les garanties tous risques mais souvent contenues dans des packs d’options.

Chacune de ces garanties peut s’accompagner d’une franchise (un montant qui ne sera pas pris en charge par l’indemnisation de la compagnie d’assurance).

L’assurance auto au kilomètre est une option par rapport à des contrats classiques d’assurance auto au tiers ou tous risques. Les garanties de base ne changent pas. Dans cette configuration le consommateur choisit de s’assurer en fonction du nombre de kilomètres qu’il effectue avec son véhicule. L’assurance s’adapte ainsi au profil du conducteur.

Ce type d’assurance peut être intéressant en particulier pour les automobilistes roulant le moins (moins de 8 000 kilomètres par an).

Ces offres sont proposées par 3 catégories de fournisseurs :

  • Les assureurs traditionnels :

Les assureurs traditionnels

  • Les groupes mutualistes :

Les assureurs mutualistes

  • Les bancassureurs :

Les groupes bancaires présents sur le domaine de l'assurance

  • Les assureurs low cost:

Les produits d’assurance low cost sont le plus souvent distribués de façon directe (internet et/ou téléphone) par des  filiales des groupes historiques. Si aujourd’hui, la vente en ligne de produits financiers ne pose plus de problème (ni technique, ni juridique) grâce à la signature électronique, les produits d’assurance peinent encore à être vendus en ligne en France : 3% des contrats souscrits en 2013 (contre 10% en Espagne ou encore 70% en Angleterre). Pourtant de nombreux contrats peuvent déjà être souscrits en ligne et parmi les produits les plus plébiscités sur la toile on retrouve : les contrats d’assurance santé, les contrats se rapportant aux véhicules motorisés et les contrats d’assurance habitation.

L’ensemble des acteurs low cost se partage ainsi cette part de marché de la manière suivante :

Les assureurs Low Cost

 

Les chiffres des principaux assureur en France

 

La sensibilité redoublée au prix a aussi nourri les ambitions des comparateurs d’assurance. Surfant sur la vague de « l’achat malin », ils ont intégré la chaîne de valeur de l’assurance auto et s’affirment aujourd’hui comme l’un des principaux points d’entrée du marché. Ce qui a pour conséquences d’exacerber l’importance de l’argument tarifaire et de déformer les règles du jeu concurrentiel.

Désormais incontournables, ils offrent néanmoins une nouvelle exposition commerciale aux assureurs. Etre référencé sur des sites de comparaison est en effet clairement devenu l’un des éléments de promotion des offres. Ce qui entraîne une hausse du nombre des partenaires assureurs des comparateurs.

Le principe d’un comparateur est simple. Avec un questionnaire complet sur le client, il doit proposer des tarifs puis mettre en relation l’internaute avec les assureurs qui vendent les contrats aux tarifs annoncés.

Les assureurs ou courtiers se « bousculent » pour apparaître sur les comparateurs. Ainsi, Assurland, le n°1 français, compare 43 assureurs différents parmi les plus connus du secteur. A l’inverse, pour le petit dernier, il faut travailler avec assez de partenaires pour être représentatif pour les internautes.

Surtout, pour un comparateur, avoir un large panel d’assureurs c’est également multiplier les possibilités d’être rémunéré. Le comparateur n’est sommes rétribué qu’une seule fois, à la mise en contact avec un assureur. Lorsque le site propose les tarifs, si l’internaute décide d’être rappelé, de souscrire en ligne ou de se rendre sur le site de l’assureur, la mise en contact est réalisée. Peu importe que l’internaute signe ou pas le contrat.

Plus d’une centaine d’acteurs se partage ce marché de 35 millions d’euros de chiffre d’affaires par an pour 5 à 8% du sourcing du marché de l’assurance :

Les comparateurs d'assurances

 

email

About Jonathan Habersztrau

Fondateur du Site ControleTechniqueGratuit.com dédié à la collecte d'informations qualifiées sur l'automobile et les automobilistes à destination des professionnels des métiers de l'automobile. Expert en Marketing Digital et Vendor Relationship Management. Membre de la Fondation Internet Nouvelle Génération

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *