Part des français disposés à partager leurs informations personnelles avec des marques pour personnaliser ou bien améliorer leurs produits et services

Microsoft a-t’il tort?

Dans notre article du 28 Aout dernier intitulé « Crowdsourcez vos datas pour améliorer votre CRM ! », nous citions la recommandation de Microsoft à tous les marketers concernant la data:  « dans l’esprit des consommateurs, ces incitations confirment l’existence d’un marché des données personnelles. Les récompenses financières, les réductions et les points de fidélité représentent désormais les trois principaux avantages qu’ils espèrent obtenir en échange de leurs données … Le risque : que les consommateurs associent leurs données à une forte valeur financière et refusent de les communiquer sans contrepartie de même nature. ».

Tout en précisant qu’au sein de ControleTechniqueGratuit.com et de Success Fee, nous ne nous inscrivions pas dans la même compréhension des enjeux que Microsoft. Il est évident que les consommateurs associeront leurs données à une forte valeur financière ? Mais à quoi bon vouloir les tromper !

Il semblerait que les dernières publications de la littérature sur le sujet nous donnent raison…

Nous passerons sous silence le propre échec de Microsoft lors du démarrage de Windows 10… Il semblerait que, contrairement à ce que le géant américain ait cru, ses utilisateurs ne souhaient absolument pas partager leurs données avec le géant américain (Vie privée – Windows 10 soumis à la question par la Cnil suisse) quand bien même leur expérience serait améliorée au quotidien…

Et comble du hasard, il semblerait que ce soit en France que nous soyons les plus protectionnistes à l’égard de nos données personnelles dans le monde! Selon une enquête IPSOS réalisée en Mai 2015 pour Elia Consulting et son rapport « Les français et le Big Data – 2ème édition », lorsque l’on demande aux Français: « partageriez-vous des informations telles que votre prénom avec des marques pour améliorer votre expérience », la plupart répondent tout simplement « NON » !

Part des français disposés à partager leurs informations personnelles avec des marques pour personnaliser ou bien améliorer leurs produits et services

 

Pourtant ces même sondés ne pourraient pas être taxés de frilosité puisque 75% de ces derniers étaient conscient de l’avoir déjà fait. La raison est plus basique: votre utilisateur ne supporte pas l’hypocrisie de l’annonce d’un dessein de personnalisation de son expérience pour cacher le véritable motif de l’enrichissement des bases de données des marques. Et si vous vous enrichissez avec ses datas, pourquoi ne devrait-t’il pas non plus en tirer quelque fruit?

Ces données personnelles déjà partagées le sont très souvent dans un acte d’achat (73% des répondants): cadre dans lequel l’utilisateur n’a pas d’autre choix que de vous révéler son identité. Car lorsque ces utilisateurs se voient présenter l’opportunité de communiquer ces mêmes informations pour recevoir des informations ou des offres promotionnelles, seuls respectivement 27% et 26% des répondants affirment l’avoir déjà fait.

Seulement 11% des répondants ont cité la personnalisation de l’expérience dans les motifs les ayant amené à partager leurs informations ! Et même parmi ces 11%, la plupart évoquent le fait qu’ils ne seraient prêts qu’à communiquer des informations très superficielles… Et cette tendance de fond s’applique à tous les sujets. Lorsque l’on reprend les 27% et 26% qui avaient respectivement répondu communiquer des informations pour recevoir des informations ou des offres promotionnelles, en réalité, l’on peut résumer « ces » informations personnelles à la seule adresse email de l’utilisateur. Mais connaissez-vous la durée de vie d’une adresse email? Êtes-vous certaines et certains de disposer de la bonne: celle que l’utilisateur communique sur le site impôts.gouv.fr ou bien à sa mutuelle? Celle-ci est la bonne. Les autres sont temporaires ou des boites à Spam !

Seuls 4 utilisateurs sur 10 se sont dit prêts à dévoiler leur nom et leur âge pour recevoir des informations ou des offres promotionnelles. Quasiment plus aucun utilisateur ne se déclarait volontaire pour dévoiler des informations plus sensibles pour le même service: oubliez la collecte de géolocalisation, d’historiques d’achats ou d’historiques de navigations cités par moins d’un utilisateur sur cinq… à moins de redistribuer une part de valeur créée !

Dans un pays où TNS avait identifié que seuls 6% était très confortables à l’idée d’être trackés par les cookies sur le site web contre 26% très inconfortables, en êtes-vous réellement étonnés? La tâche sera ardue pour les 62% de marketers français qui avaient déclaré à Adobe en Avril 2015 que la collecte et l’utilisation des données personnelles des utilisateurs conduiraient les activités marketing à venir: c’est plus qu’en Grande Bretagne ou en Allemagne où les consommateurs sont beaucoup moins renfermés sur la protection de leurs données…

La parfaite conclusion sur le sujet avaient été amenée par eMarketer: « Alors que les marketers en France sont enthousiastes convenant le potentiel de la big data et de la personnalisation, ils doivent travailler pour faire en sorte que les consommateurs se sentent à l’aise vis à vis de l’idée de partager leurs données personnelles. En considérant que la majorité des utilisateurs d’internet identifiés par Elia consulting / Ipsos déclarent être peu informés par les marques sur l’usage de leurs données personnelles, la transparence et la communication seront critiques ».

La phrase célèbre et méprisable du marketer: « il ne faut pas prendre les cons pour des gens » (elles est bien dans le bon sens) est morte et c’est tant mieux ! Ne reproduisons pas les orgueils destructeurs du géant de Redmond !

email

About Jonathan Habersztrau

Fondateur du Site ControleTechniqueGratuit.com dédié à la collecte d'informations qualifiées sur l'automobile et les automobilistes à destination des professionnels des métiers de l'automobile. Expert en Marketing Digital et Vendor Relationship Management. Membre de la Fondation Internet Nouvelle Génération

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *