Data Friendliness

Qui sont les internautes les plus data friendly pour votre CRM? PART ONE

Ne vous leurrez pas : le postulat qui suit est tout simplement universel et incontournable. Le comportement  des automobilistes quant au fait d’accepter de partager ses informations est intimement lié aux avantages dont ils bénéficieront après avoir partagé ces datas. Dans l’esprit du conducteur, il ne consentira à communiquer ses informations que s’il en retire un avantage clairement défini (monétaire ou immatériel d’ailleurs : l’appartenance à une communauté).

De même, notez tout de même que les débats autour de la confidentialité à l’échelle nationale influenceront également leur état d’esprit. Le débat suscité par le refus de Google de donner gain de cause à tous les utilisateurs ayant demandé à faire valoir leur droit à l’oubli influence, pour exemple, les automobilistes à ce moment précis. La conscience (et parfois l’affabulation) vis à vis de ces sujets influencera vos clients et prospects dans ces phases d’échanges où vous avez besoin de créer votre base de données.

Mais les attentes et les comportements des clients / prospects varient également indéniablement en fonction de leur âge, de la culture dans laquelle ils sont élevés ou des domaines économiques dans lesquels évoluent ces marques concernées. En effet, les automobilistes n’auront pas la même perception des données susceptibles d’être collectées ou demandées par ces marques et de l’utilisation qui pourra en être fait.

L’état d’esprit d’un automobiliste de 20 ans, qui a toujours connu les Facebook et autres réseaux s’articulant autour des données partagées, différera probablement de celui d’un consommateur de 50 ans qui n’a jamais eu de compte Facebook mais qui a grandi avec le livre 1984 ! Mais ce n’est pas universel pour autant. Vous devez segmenter votre audience. Chaque catégorie d’utilisateur doit être traitée différemment. Mais ne forcez pas un utilisateur qui n’aurait pas envie de vous transmettre ses informations. Vous risqueriez de vous retrouver avec des fausses informations saisies parce qu’il fallait saisir quelque chose.

Notez enfin que la France est le pays dans lequel on note une des plus grandes résistances au partage, à la communication, à la collecte et à l’exploitation de ces données. Notre pays accorde une très haute importance au grand principe de respect de la vie privée et à la nécessité pour les consom-acteurs de pouvoir garder le contrôle. Les réticences observées se traduisent alors par un niveau peu élevé de partageurs actifs et un déficit de partage accru. Mais ça ne veut pas dire que vous pouvez vous abstenir de maitriser la data. A vous de trouver les leviers, de trouver les utilisateurs et d’exploiter ces datas à votre profit mutuel et commun !

Ce partage d’information peut aller très loin : prenez exemple sur ControleTechniqueGratuit.Com et vous comprendrez l’enjeu et l’intérêt d’une telle démarche…

email

About Jonathan Habersztrau

Fondateur du Site ControleTechniqueGratuit.com dédié à la collecte d'informations qualifiées sur l'automobile et les automobilistes à destination des professionnels des métiers de l'automobile. Expert en Marketing Digital et Vendor Relationship Management. Membre de la Fondation Internet Nouvelle Génération

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *